Étienne Schneider et Francine Closener ont présenté le bilan économique de la législature 2013-2018

Lors d’une conférence de presse en date du 10 août 2018, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, et la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, ont dressé le bilan politique des actions menées depuis décembre 2013 où, suite aux élections anticipées, le ministère de l’Économie et du Commerce extérieur a été mis en commun avec le ministère des Classes moyennes et du Tourisme pour devenir ensemble le ministère de l’Économie.

Etienne Schneider et Francine Closener présentent le bilan économique de la législature
©MECO

 

Concernant le bilan économique de la législature 2013-2018, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a déclaré: "Nous avons posé les bons jalons pour préserver une prospérité économique sur le long terme. Pendant les 5 dernières années, nous avons poursuivi la diversification de la structure de l’économie et nous avons renforcé davantage l’environnement des affaires propice au développement des entreprises. Le pays et les entreprises sont bien préparés pour relever les défis de demain liés surtout à la numérisation de l’économie."

Pour Étienne Schneider, la mise en œuvre de l’initiative SpaceResources.lu a constitué un projet d’envergure de la politique spatiale nationale. D’autres mesures phares du ministère de l’Économie pendant la législature 2013-2018 sont pour le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie le projet d’intérêt stratégique européen HPC (High Performance Computing) qui vise à créer un centre de compétences HPC et Big Data au Luxembourg et d’acquérir un superordinateur adapté aux besoins et à la taille du pays, ainsi que les efforts consentis dans le cadre du processus Rifkin préparant le pays à la troisième révolution industrielle et à une réorientation de l’économie. Depuis 2017, une nouvelle stratégie de promotion économique adopte davantage une approche sectorielle et cible surtout les entreprises et les investisseurs étrangers qui apportent une réelle valeur ajoutée à l’économie nationale tout en consolidant le développement qualitatif et durable du pays.

Lors de la conférence de presse, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, est revenue sur les actions menées pendant les dernières années pour favoriser le développement du secteur des PME: "Nous avons jeté les bases pour positionner le Luxembourg dans le monde des start-up, à l'échelle nationale et internationale, tout en restant une nation des PME qui forment la colonne vertébrale du tissu économique du pays. Grâce à la politique proactive menée à l'égard des petites et moyennes entreprises, nous avons préparé l’artisanat et le commerce à affronter sereinement l’avenir en saisissant au mieux les opportunités offertes par la digitalisation. Dans ce contexte s’inscrit notamment le lancement officiel de LetzShop.lu le 14 septembre prochain."

S’adressant à l’ensemble des commerces luxembourgeois, la plateforme LetzShop.lu pour le commerce en ligne fait partie du Pakt PRO Commerce pour soutenir le développement et la digitalisation du commerce de détail urbain. Outre la digitalisation dans les entreprises artisanales, le Pakt PRO Artisanat prévoit différents champs d’action pour dynamiser le développement et favoriser la création, la transmission ainsi que la reprise d’entreprises relevant de ce secteur.

Pendant la législature actuelle, l’ensemble des régimes d’aides du ministère de l’Économie ont été renouvelés et leurs enveloppes budgétaires disponibles ont été revues à la hausse pour stimuler davantage l’entrepreneuriat, la création d’entreprises et soutenir au mieux l’investissement privé, l’innovation et la recherche.

En guise d’exemple, jusqu’en 2022 une enveloppe budgétaire de 89 millions d’euros est prévue pour soutenir le développement des PME, ce qui représente une hausse de 27% par rapport aux 5 années précédentes. Le plan quinquennal en faveur du tourisme prévoit 60 millions d’euros pour soutenir ce secteur de 2018 à 2022 en s’inspirant de la stratégie "Tourisme 2022" qui formule la manière dont le Luxembourg souhaite se positionner en tant que destination touristique de qualité et diversifiée.

Pour l’ensemble des différents régimes d’aides, le ministère de l’Économie a versé pendant la période 2014-2018 au total 440 millions d’euros sous forme d’aides aux entreprises pour des investissements privés réalisés au Luxembourg à hauteur de près de 1,5 milliard d’euros.

À noter que pendant la législature actuelle, le Creative Industries Cluster Luxembourg regroupant les acteurs nationaux dans le domaine des industries créatives a été créé afin de renforcer à la fois la visibilité et le potentiel d’innovation de ce secteur. À cela s’ajoute la création d’un cluster d’innovation dédié à l’industrie de la production et de la transformation de bois au Luxembourg. Ces deux structures sont gérées et animées par Luxinnovation, l’Agence nationale pour la promotion de l’innovation et de la recherche.

Communiqué par le ministère de l'Economie

Dernière mise à jour