Actualités

  • Filtrer les résultats
    Entrez une période

    Le format de date attendu comprend le jour (sur deux chiffres) suivi du mois (sur deux chiffres) suivi de l'année (sur quatre chiffres) : chacune de ces valeurs est séparée par un tiret.

  • 719 résultat(s)
  1. Nach vier Jahren Vorarbeit in der Region tritt das Projekt „Naturpark Mëllerdall“ in die entscheidende Phase. Seit dem 3. November 2014 wird die „étude détaillée“ zum zukünftigen Naturpark in den 13 beteiligten Gemeinden vorgestellt. Noch bis zum 4. Dezember 2014 können Bürgerinnen und Bürger der Region Einwände gegen das Projekt bei ihrer Gemeinde einreichen.

  2. Sur invitation de LL.AA.RR. le Grand-Duc et la Grande-Duchesse, le président de la République fédérale d’Allemagne, Joachim Gauck, et Madame Daniela Schadt ont effectué une visite d’État au Luxembourg du 3 au 5 novembre 2014. Ils ont été accompagnés du secrétaire d’État, chef de l’Administration de la présidence fédérale, David Gill, et de la ministre adjointe aux Affaires étrangères, Maria Böhmer.

  3. Sur invitation de LL.AA.RR. le Grand-Duc et la Grande-Duchesse, le président de la République fédérale d’Allemagne, Joachim Gauck, et Madame Daniela Schadt effectueront une visite d’État au Luxembourg du 3 au 5 novembre 2014. Ils seront accompagnés du secrétaire d’État, chef de l’Administration de la présidence fédérale, David Gill, et de la ministre adjointe aux Affaires étrangères, Maria Böhmer.

  4. Dans son intervention, la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg a insisté sur le fait qu’une politique de croissance basée sur une meilleure protection des ressources naturelles n’est pas seulement plus soutenable, mais aussi plus compétitive. Elle a souligné l’importance du développement d’indicateurs précis et comparables qui reflètent les progrès réels des États membres au niveau de la protection des ressources.

  5. In Folge der unfallbedingten Einleitung der Substanz „Metazachlor“ in einen Zulauf des Obersauer-Stausees wurde systematischer nach dieser Substanz und ihrer Abbauprodukte gesucht. Am 8. Oktober 2014, wurde bei Messungen des Wasserwirtschaftsamts das Abbauprodukt der Substanz zum ersten Mal im Grundwasser detektiert: an der Tiefenbohrung „Schaedhaff“, die von SEBES im Zuge der Ersatzlösung provisorisch genutzt wirdGesundheitlich geht von dieser Substanz in den nachgewiesenen Konzentrationen keine direkte Gefahr aus: Selbst bei einer permanenten Aufnahme bestehen auch für besonders sensible Bevölkerungsgruppen, wie Kleinkinder keine gesundheitlichen Risiken.

  6. Dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques, le Luxembourg doit faire des efforts renforcés pour réduire les gaz à effet de serre. Par ailleurs, il y a une nécessité générale d’épuiser les possibilités de réduction des émissions de polluants atmosphériques, dont en particulier le dioxyde d’azote. En effet, d’un côté la valeur limite annuelle du dioxyde d’azote dans l’air ambiant est dépassée à plusieurs points de mesurage au Luxembourg et d’autre part le plafond national des émissions d’oxydes d’azote ne peut actuellement pas être respecté.

  7. Suite au glissement de terrain survenu sur la décharge pour matières inertes le 13 mars 2013, la ministre de l’Environnement avait ordonné la fermeture du site. Des investigations très poussées ont été nécessaires afin de déterminer l’origine du glissement. Les conclusions des expertises ont été présentées le 6 octobre 2014 au comité de suivi technique, instauré par la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, et composé des représentants du gouvernement, de la Ville d’Esch/Alzette et de la commune de Mondercange.

  8. Am 7. Oktober wurde die Entnahme der täglichen Wasserproben im Rohwasser (Wasser aus dem Stausee) und im Reinwasser (Trinkwasser) weitergeführt. Die aktuellen Analyseergebnisse der Wasserproben zeigen, dass bis zum jetzigen Zeitpunkt noch keine Spuren des Pestizids am Messpunkt "Mur de barrage" angekommen sind.

  9. Aufgrund der größeren Streuung der Belastung über die Tiefe kann nicht mit letzter Sicherheit vorausgesehen werden, in welcher Tiefe die Verschmutzung an der Staumauer auftritt. Dadurch kann nicht sichergestellt werden, dass durch die höhenverstellbare Rohwasserentnahme (PROVAR) die betroffene Wasserschicht nicht angesaugt wird. Nach der heutigen Absprache mit den Trinkwassersyndikaten DEA, SES, SIDERE, SEC, der Stadt Luxemburg und der Wasserwirtschaftsverwaltung sowie aus rein präventiven Gründen, um jeglichem Restrisiko einer Belastung des Trinkwassers mit Metazachlor vorzubeugen, speist der SEBES auch weiterhin kein aufbereitetes Trinkwasser aus dem Stausee in das luxemburgische Trinkwassernetz ein.

  10. L’Administration de l’environnement (AEV) a été informée le 1er octobre 2014 au sujet d’un léger dépôt de poussières dans les environs de la rue Michel Rodange et la rue Sigefroid à Sanem.L’AEV a réagi immédiatement en envoyant une lettre de sommation à l’exploitant "Twinerg" insistant auprès de ce dernier de lui fournir dans les meilleurs délais et avant tout nouveau redémarrage de la centrale électrique un rapport circonstancié sur les origines du phénomène, ses conséquences, les mesures prises pour pallier à ces dernières et celles prises pour éviter qu'elles ne se reproduisent.

  11. Am 30. September 2014 wurden die täglichen Proben vom Rohwasser (Wasser aus der Talsperre), Reinwasser (Trinkwasser) und dem Wasser aus den verschiedenen Tiefen der fünf festgelegten Messpunkte in der Talsperre entnommen.  Somit kann festgestellt werden, wie sich das Pestizid in

  12. Dans le cadre du déversement accidentel de produits phytopharmaceutiques (pesticides) dans un affluent wallon de la Haute-Sûre en date du 17 septembre 2014 (transmis par les autorités de la Région wallonne le 18 septembre 2014), les autorités luxembourgeoises et le SEBES ont immédiatement mis en œuvre toutes les mesures utiles afin d’assurer une coordination des actions à mener en cas d’une éventuelle contamination de l’eau potable du SEBES (communiqué de presse en date du 23 septembre 2014).La qualité de l’eau potable distribuée par le SEBES est conforme aux exigences de la législation européenne en vigueur. Par conséquent, la consommation de l’eau potable distribuée par le SEBES ne présente, au stade actuel, aucun risque sanitaire, ni pour les êtres humains, ni pour les animaux.

  1. Première page
  2. ...
  3. 42
  4. 43
  5. 44
  6. 45
  7. 46
  8. ...
  9. Dernière page