Sam Tanson a signé de nouvelles conventions avec sept fédérations et associations professionnelles du secteur culturel au ministère de la Culture

En date du 8 juillet 2019, la ministre de la Culture, Sam Tanson a accueilli les représentants de sept fédérations et associations professionnelles du secteur culturel au ministère de la Culture, afin de procéder à la signature de nouvelles conventions. 

  1. ©MCULT

    Sam Tanson, entourée (de g. à dr.) par Andrea Primm, Theater Federatioun et Luc Schiltz, Actors.lu
  2. ©MCULT

    Sam Tanson en compagnie des représentants de sept fédérations et associations professionnelles du secteur culturel

 

  • Actors.lu (représenté par Luc Schiltz)
  • Association luxembourgeoise des professionnels du spectacle vivant (ASPRO) (représentée par Nora Koenig)
  • Association des artistes plasticiens du Luxembourg (AAPL) (représentée par Trixi Weis)
  • Fédération luxembourgeoise des arts de la scène (Theater Federatioun ou FLAS) (représentée par Andrea Primm)
  • Fédération luxembourgeoise des auteurs et compositeurs (FLAC) (représentée par Roby Steinmetzer)
  • Lëtzebuerger Bicherediteuren (représentés par Ian De Toffoli)
  • Réseau luxembourgeois des centres culturels régionaux (représenté par Carl Adalsteinsson)
La signature de nouvelles conventions avec des fédérations et associations professionnelles représentant leurs domaines respectifs s'inscrit dans la stratégie globale poursuivie par le ministère de la Culture, visant à doter le secteur culturel des moyens lui devant permettre d'évoluer dans un contexte professionnel. Cet acte constitue un pas décisif en direction de l'objectif fixé par la ministre, d'améliorer les conditions cadre des artistes au Luxembourg. "Il est du devoir d'un ministère de la Culture de tout mettre en œuvre afin que les créateurs culturels puissent dédier leur temps de travail à la création. Dans un contexte professionnel, les tâches administratives doivent incomber aux administrateurs, la création aux créateurs", a souligné Sam Tanson.
 
Par le biais de ces conventions le ministère de la Culture confie plusieurs missions aux associations concernées, dont notamment celle d'assurer la fonction de représentant et de porte-parole des intérêts communs des différents domaines culturels dont elles sont issues. Les fédérations et associations professionnelles assureront de surcroît des missions d'information, de formation et de développement auprès de leurs secteurs culturels respectifs. L'exécution de ces missions est liée à une participation financière de l'État qui évoluera désormais en fonction de l'avancement de la cote d'application de l'échelle mobile des salaires. L'échéance d'une tranche indiciaire pendant l'exercice budgétaire en cours entraînera donc un ajustement correspondant de la participation financière de l'État.
 
L'élaboration et la signature de ces nouvelles conventions intervient finalement dans le cadre de la mise en œuvre du Kulturentwécklungsplang 1.0 (KEP 1.0) et de sa mesure 27 en particulier (Renforcer la structuration des fédérations, réseaux nationaux, associations professionnelles et sectorielles).
 
Communiqué par le ministère de la Culture
Dernière mise à jour