M. Berger participe à des réunions ministérielles à Tokyo et à Pékin

Du 14 au 16 janvier 2002, le secrétaire d'Etat à l'Environnement Eugène Berger a participé à la Conférence des ministres sur le Transport et l'Environnement à Tokyo.


Rencontre entre S.E. Mme Chikage Ogi, ministre du Territoire, des Infrastructures et des Transports japonais et le secrétaire d'Etat Eugène Berger

La conférence rassemblait dans la capitale japonaise 14 pays européens, l'Australie, le Canada, Singapour, la Corée du Sud et les Etats-Unis en plus du pays hôte, le Japon. M. Berger a signé la Déclaration ministérielle sur le transport et l'environnement qui a été négociée et adoptée les 15 et 16 janvier 2002.

Les sujets abordés lors de la discussion ont couvert les domaines suivants:

  • la prévention de la pollution maritime,
  • le transport urbain,
  • l'environnement,
  • la promotion de véhicules respectueux de l'environnement.

Les pays participants se sont engagés à s'employer au maximum pour résoudre les problèmes de l'environnement dans un esprit de coopération internationale. Et ce d'autant plus que l'année 2002 marque le dixième anniversaire de la conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement qui s'était tenue à Rio.

Dans son intervention, le secrétaire d'Etat Eugène Berger a souligné l'utilité de la conférence et s'est félicité des perspectives encourageantes dans le développement des voitures propres même s'il faut redoubler d'efforts dans ce domaine.

La conférence a illustré que les défis du transport et de l'environnement interpellent toute la communauté internationale et exigent des réponses coordonnées. "La déclaration finale de Tokyo reflète cette volonté d'aborder les problèmes ensemble et de façon responsable. C'est dès lors avec plaisir que je vais signer la déclaration au nom de la délégation luxembourgeoise", a conclu le secrétaire d'État.

Au cours de la réunion, les ministres ont également abordé le sujet du terrorisme. Ils ont adopté une déclaration condamnant le terrorisme et se sont engagés à tout mettre en oeuvre pour renforcer la sécurité dans le transport aérien.

Suite à la conférence de Tokyo, M. Berger a représenté le Luxembourg à la réunion ASEM des ministres de l'Environnement le 17 janvier à Pékin.

C'était la première rencontre de ce type, initiée par l'Allemagne et la Chine, permettant de rassembler les responsables de l'environnement de 10 pays d'Asie et des 15 Etats membres de l'UE.

La rencontre a été ouverte solennellement par le Vice-Premier ministre chinois, S.E.M. Wen Jiabao. La présidence des travaux des ministres a été assurée par M. Xie Zhenhua, ministre de l'Administration chinoise pour la protection de l'Environnement. La rencontre ministérielle avait été préparée par des sessions de travail des hauts fonctionnaires. Une déclaration de la présidence a été adoptée en fin de journée couvrant l'ensemble des sujets abordés.

M. Berger est intervenu sur un certain nombre de sujets environnementaux internationaux d'actualité.

En ce qui concerne le changement climatique, le secrétaire d'Etat s'est exprimé en faveur d'une ratification rapide du Protocole de Kyoto de 1997 de sorte qu'il puisse entrer en vigueur avant le Sommet mondial sur le développement durable qui se tiendra en septembre en Afrique du Sud. Dans ce contexte il a également souligné l'importance de la mise en place de programmes de réductions d'émissions, notamment dans le secteur énergétique.

S'exprimant sur l'importance de la biodiversité, M. Berger a suggéré la création d'un réseau international des zones protégées s'inspirant du réseau Natura 2000 qui verra le jour dans l'Union européenne en 2004. Une telle initiative pourrait faire l'objet d'un protocole dans le cadre de la convention sur la biodiversité.

Les partenaires ASEM ont également abordé les préparatifs en cours pour le Sommet mondial de Johannesburg. M. Berger a attiré l'attention de ces collègues sur l'importance de la mise en place d'une organisation internationale pour l'environnement similaire à ce qu'est l'OMC pour les règles du commerce international. Il a souhaité que le sommet soit en mesure de donner les impulsions politiques nécessaires en vue de la mise en place d'un protocole visant la protection des habitats naturels dont particulièrement les forêts.

Informations transmises par les ambassades du Grand-Duché de Luxembourg à Tokyo et à Pékin

  • Le site de l'Union européenne sur l'ASEM
Dernière mise à jour