La commissaire européenne Corina Creţu et le secrétaire d’État Camille Gira louent le rôle d’une politique fondée sur les faits et du programme ESPON en vue de la future politique de cohésion de l’UE

(de g. à dr.) Corina Creţu, commissaire européenne à la Politique régionale; Camille Gira, secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures; Ilona Raugze, directrice du GECT ESPON
©eu/AFP/Anthony Dehez

La commissaire européenne à la Politique régionale, Corina Creţu, et le secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures, Camille Gira, ont discuté du rôle d’une politique fondée sur les faits et de l’importance d’ESPON pour la politique de cohésion post-2020 au Luxembourg en date du 12 avril 2018.

Au centre des échanges se trouvait la mise en œuvre des activités relatives au programme via le GECT ESPON sous la direction d’Ilona Raugze. Le programme a été loué comme un instrument crucial afin de produire des données territoriales pour de nombreux contextes politiques, y compris l’économie et la finance, le chômage, l’investissement direct étranger, l’économie circulaire et à faible émission de carbone, la santé, la migration ou la gouvernance efficiente.

Dans le cadre des discussions sur les futures politiques de l’Union européenne, notamment la politique de cohésion, et en vue de la préparation de la prochaine génération de stratégies et programmes qui devra commencer bientôt, la commissaire européenne et le secrétaire d’État ont souligné que la conception des interventions politiques devrait être basée sur une meilleure compréhension des besoins et défis territoriaux. Ainsi, la directrice du GECT ESPON, Ilona Raugze, a expliqué que "le programme a facilité de nombreuses rencontres entre responsables politiques et chercheurs en vue de soutenir la conception de politiques et investissements territoriaux de la manière la plus efficace et en vue d’atteindre les meilleurs rendements et la meilleure plus-value pour les citoyens. Il y a quinze ans qu’ESPON s’est embarqué dans cette mission".

Des histoires de réussite pour le compte d’une politique fondée sur les faits ont vu le jour dans toute l’Europe en tant que résultats d’une recherche appliquée pan-européenne et d’observations comparables, d’une réponse scientifique rapide et ciblée sur les défis politiques géographiquement spécifiques ainsi que d’instruments et d’indicateurs analytiques. La demande soutenue pour les instruments d’ESPON a surtout du succès et peut surtout être tracée aux niveaux national et européen de la politique où les utilisateurs accèdent aux instruments d’ESPON, y compris des bases de données et des cartes. C’est surtout l’instrument relatif aux études d’impact territorial qui a gagné en popularité. ESPON a soutenu l’étude d’impact territorial ex-ante d’un nombre d’initiatives de la Commission européenne afin d’évaluer leurs effets territoriaux et d’éviter toutes conséquences territoriales négatives.

La commissaire Corina Creţu ainsi que le secrétaire d’État Camille Gira, ont partagé l’opinion qu’une politique équitable et raisonnable doit être fondée sur des faits et des analyses scientifiques rigoureuses, et que ceci doit constituer un principe directeur dans la planification, la gouvernance et les investissements futurs. Il s’agit d’une mission qu’ESPON ne cesse de parfaire. Le secrétaire d’État Camille Gira a précisé que "l’idée de base est d’augmenter de façon continue la pertinence politique et de multiplier les initiatives fructueuses qui sont au centre d’ESPON: informer la politique par le biais de résultats empiriques dans un monde où la ligne entre les faits et les opinions devient de plus en plus floue".

Un thème récurrent de la réunion était le besoin de systématiser la coopération et l’intégration. ESPON a exprimé l’essentiel de la recherche et des preuves scientifiques récentes qui appellent à augmenter le soutien pour les régions fonctionnelles dans les contextes métropolitains, transfrontaliers et macro-régionaux; de nouvelles solutions de gouvernance qui vont conjuguer les efforts des autorités publiques et parties prenantes privées à adresser leurs défis communs en matière de développement; des initiatives d’investissement communes et l’intégration des différents volets de financement afin d’éviter le chevauchement et le gaspillage d’investissements ainsi qu’une meilleure capacité des acteurs nationaux, régionaux et locaux à participer à des initiatives de coopération.

La commissaire Corina Creţu a précisé:"J'ai réellement apprécié le travail d’ESPON qui constitue une plus-value pour la cohésion territoriale. Les principes d’ESPON concernant la coopération par-delà des limites administratives et le développement des connaissances pour les responsables politiques raisonnent avec la position de la Direction générale de la politique régionale et urbaine concernant les débats sur la période post 2020."

ESPON est un programme pan-européen géré par le ministère du Développement durable et des Infrastructures du Grand-Duché de Luxembourg pour le compte de tous les États membres de l’UE, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège ainsi que la Suisse.

Le programme ESPON 2020 est le réseau européen d’observation territoriale qui met à disposition des analyses scientifiques et émet des recommandations pour les politiques territoriale et sectorielle dans un nombre de contextes tels que l’économie et la finance, le chômage, l’investissement direct étranger, l’économie circulaire et à faible émission de carbone, la santé, la migration ou la gouvernance efficiente. ESPON soutient les discussions sur la future politique de l’Union européenne, et notamment la politique de cohésion, ainsi que la préparation de la prochaine génération de stratégies et programmes aux niveaux national, régional et local qui devra commencer bientôt. ESPON est cofinancé par le Fonds européen de développement régional. Pour plus d’informations: www.espon.eu.

La politique de cohésion est la principale politique d'investissement de l'UE pour le développement régional. Un budget de 351,8 milliards d’euros – près d’un tiers du budget total de l’UE – a été alloué à la politique de cohésion pour la période 2014-2020.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures/ Département de l'aménagement du territoire

Dernière mise à jour