Déclaration de Jean Asselborn sur la situation au Venezuela

Le Luxembourg se réfère et souscrit pleinement à la déclaration de l’Union européenne du 26 janvier 2019 sur la situation au Venezuela.

Les élections présidentielles qui ont eu lieu le 20 mai 2018 au Venezuela n’étaient ni libres ni régulières. Nous soutenons l’Assemblée nationale présidée par Monsieur Juan Guaidó, qui est l’instance démocratique légitime du Venezuela, et nous nous joignons aux appels à la tenue de nouvelles élections présidentielles.

À l’instar d’autres partenaires européens, le Luxembourg reconnaît le président de l’Assemblée nationale, Monsieur Juan Guaidó, comme président intérimaire habilité à mettre en œuvre un processus électoral menant à des élections présidentielles libres, régulières et démocratiques, en conformité avec la Constitution du Venezuela.

Nous nous joignons aux appels pour que les libertés et les droits fondamentaux du peuple vénézuélien soient respectés, y compris le droit de rassemblement et de manifestation pacifique.

La solution à la situation difficile que traverse le Venezuela ne peut être que politique et pacifique. À cet égard, nous soutenons les efforts de la communauté internationale et le lancement par l’Union européenne du groupe de contact international qui entamera son travail le 7 février prochain à Montevideo, en Uruguay, afin de contribuer à créer les conditions nécessaires à l’émergence d’un processus démocratique crédible au Venezuela.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Dernière mise à jour